La boite à poèmes de la médiathèque

Au mois de mars à la médiathèque on a célébré la poésie avec des sélections et des projections, des murmures et des lectures, une cabines et des comptines, des auteurs et des slameurs… Vous avez aussi pu croiser dans les couloirs une boite multicolore et peut-être même avez-vous été tenté d’appuyer sur le mystérieux bouton « Entrée » ! Vous avez alors eu la surprise de voir apparaître un petit poème à emporter, fraîchement imprimé.

L’effet est un peu magique… mais comment ça marche ?

Pour réussir une boite à poème il vous faut :

  • Du matériel = Une carte arduino, une imprimante thermique, et pour faire le circuit des cordons, une résistance, un bouton et une plaque de prototypage.  Notre matériel a été fourni par le département du Val de Marne.
  • Un bidouilleur en chef = Julanimtic, qui a créé le projet des boites à histoires et a formé l’équipe de la fabrique du numérique.
  • Un tuto (car on n’a pas toujours Julanimtic sous la main) = son article de blog et le wiki github.
  • Du code = Il est disponible en licence Creative Commons NC-BY-SA sur github.
  • Une jolie boite = de la récup’ et un petit motif à la découpeuse vynil (disponible tous les mercredis matins à la médiathèque)

… mais aussi pas mal de bidouille, de tests et de bidouille ! Parce qu’il a fallu par exemple coder les textes choisis, aplatir les cordons, relier le bouton à un bouton plus gros sans que tout déraille, trouver des sources d’alimentation.

De haut en bas l’imprimante Adafruit, la plaque qui héberge le bouton puis la carte arduino qui contient le code et est relié à la fois à l’imprimante et au bouton.

La fin du printemps des poètes n’a pas sonné le glas de la boite à poèmes, loin de là ! Maintenant que le matériel est prêt et que l’on a (je crois) bien compris le code pour saisir les textes, on peut l’adapter pour d’autres occasions. Les idées en vrac des collègues : premières phrases de romans pour donner envie, concours de textes courts, cadavres exquis, présentation des créations du groupe Fais voir ta langue. On peut modifier les textes, mais aussi faire varier la forme de la boite qui pourrait être remplacée par un objet du quotidien, ou relier le circuit à un Makey makey pour déclencher l’impression grâce à un objet, un plante… Donnez nous vos idées ! Et dites nous si un stage pour créer avec nous une nouvelle boite vous tenterait.

Première variation : la boite à poissons d’avril en art ASCII.

One Response to “La boite à poèmes de la médiathèque

  • Bravo! Un beau projet et une chouette réussite à l’arrivée! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *